Blogs

William MacLeod : Portrait of an Inspiring First Nation Businessman

Canadians may not have heard much about him, but William MacLeod led one of the most important Aboriginal business holdings for more than 11 years, until his recent retirement. An unconditional nature lover and a proud advocate of traditional Cree values, he played a determining role in the social and economic development of the Cree Nation throughout Canada, and particularly in Mistissini, Northern Quebec. By being able to ally tradition and modernity, he represents an inspiring role model for younger Aboriginal generations. Our blogger and Aboriginal Affairs expert Éric Cardinal shares a bit more about this new member of the Canadian Council for Aboriginal Business’ Hall of Fame. (Blog posting is in French.)

William MacLeod, de la Première Nation crie de Mistissini, au nord du Québec, fut l’un des premiers Cris à recevoir une formation d’agent de conservation de la faune après la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, dans les années 1970. Si c’est probablement son amour pour la nature qui l’a motivé à devenir agent de conservation de la faune, c’est d’abord l’amour de sa nation qui l’a poussé à s’engager activement dans le développement de divers organismes visant l’amélioration de la qualité de vie de sa communauté et, ainsi, devenir aujourd’hui un modèle inspirant pour les jeunes Cris, voire pour toute la jeunesse autochtone canadienne.

Peu connu du public canadien, William MacLeod s’est récemment vu récompenser pour toutes ses années d’engagement. Lors du récent gala du Canadian Council for Aboriginal Business (CCAB – Conseil canadien pour le commerce autochtone), tenu à Toronto le 3 février dernier, il a été officiellement intronisé au Temple de la renommée des entrepreneurs autochtones canadiens.

Cette reconnaissance est grandement attribuable au succès qu’il a connu ces dernières années à titre de président-directeur général de la CREECO, l’un des plus importants regroupements d’entreprises autochtones au Canada. Cette société « 100% crie », fondée en 1976, a grandement contribué à façonner les communautés cries du Québec et les infrastructures économiques de la baie James, au Québec, en Ontario et au Manitoba. La société qui détient plusieurs filiales, dont Air Creebec, s’est classée parmi les entreprises québécoises les plus rentables en 2008.

William MacLeod a toujours eu une relation étroite avec la terre et un respect des valeurs traditionnelles cries. Ses succès en tant qu’homme d’affaires ne l’ont jamais éloigné de ses racines, lui qui retourne régulièrement sur son territoire familial de trappe pour y pêcher et y chasser. Il incarne ainsi un modèle de réussite qui allie traditions et modernité. Il se veut un exemple à suivre pour toute une génération de jeunes autochtones pour qui la réussite économique est souvent perçue comme inatteignable sans risquer de perdre sa culture. William MacLeod a prouvé que les Autochtones ont leur place dans le monde des affaires et il invite maintenant les jeunes à faire comme lui : réaliser leurs rêves les plus ambitieux tout en demeurant bien fidèles à leurs racines.